Publié le 05/02/2015

  • Les courbatures en musculation : que faire ?

Les courbatures

Quelle personne n’a pas connu lorsqu’elle démarre pour la première fois une pratique sportive ou qu’elle fait de manière répétée un mouvement inhabituel, cette sensation de picottements, cette douleur qui tiraille les muscles, qui les rend douloureux. Quelle personne n’a pas ressenti cette impression de lourdeur dans les membres ayant été sollicité plus qu’à l’accoutumée et de limitation dans les mouvements qui survient deux jours après l’effort et qui peut durer sur plusieurs jours.

Cette sensation est provoquée par ce que nous appelons les courbatures.

Pourquoi avons nous des courbatures, a quoi sont elles dues ? Faut il s’entrainer lorsque nous avons des courbatures, y a t’il un risque à le faire dans cet état ?

Ce sont ces questions auxquelles nous allons tenter de répondre dans cet article.

La cause des courbatures

Les courbatures surviennent à la suite d’un effort répétitif ou inhabituel . Bien souvent ce mouvement est de type excentrique c’est à dire que les fibres musculaires touchées ont connu une phase de contraction en s’étirant . C’est que nous appelons en musculation la phase négative d’un mouvement.

Du fait de l'entrainement

Durant cette phase des micro dechirures ont lieu sur les fibres musculaires du muscle sollicité. Ces petits traumatismes provoquent de petits épanchements de sang dans le muscle. Ces micro déchirures bénines sont responsables de douleurs musculaires que nous appelons « courbatures ».

Idées  reçues

Contrairement aux idées reçues, l’acide lactique n’est aucunement responsable de celles ci car il disparait du muscle dans l’heure qui suit l’effort et lors d’efforts prolongés, il est recyclé et evacué des cellules muscles musculaire par un procesus que l’on appelle le cycle de Krebs.

Courbature en musculation

Les solutions aux courbatures

Il n’est pas possible d’empecher l’apparition des courbatures car cela voudrait dire se limiter dans la stimulation musculaire et donc ne pas pousser le muscle dans ses retranchements. En musculation le principe de surcharge du muscle dans le but de provoquer l’adaptation de celui ci à l’effort et donc de l’amener à la croissance passe nécéssairement  des micro déchirures. Le muscle suite à celles ci vont se réparer et se renforcer en augmentant de volume.

Les massages

Les possibilités qui limitent les courbatures sont des massages de récupération après les efforts. Ces massages auront pour but de drainer et d’évacuer le sang présent dans le muscle.

La chaleur

De plus la chaleur dégagée par les frictions du massage vont permettre de détendre et relacher les fibres musculaires qui seront restées partiellement contractées.

Les médicaments

Il est possible aussi de prendre un antalgique léger qui aura pour effet de soulager la douleur provoquée par les courbatures.

L’entrainement sur des courbatures

Ecouter son corps

Il est fortement déconseilé d’entrainer un muscle qui se serait courbatu. Un muscle courbatu est un muscle fragilisé par de petites blessures et qui n’a pas encore cicratrisé. Le risque de travailler ce muscle à nouveau augmente le risque de provoquer des lésions plus profondes et plus importantes. Ces lésions bénines pourraient alors devenir plus graves et provoquer des déchirures plus importantes de fibres voir de faisceaux musculaires. A la place de pousser le muscle vers la croissance, le muscle se trouverait dans une phase de convalecence et de fragilisation sur du plus long terme avec le risque évident de fonte due à l’inactivité imposée par la réparation.

 

En résumé, il est difficile d’échapper aux courbatures dès lors que le but de vos entrainements est la recherche de croissance musculaire. En effet pour qu’un muscle croisse, il faut le stimuler en conséquence et donc provoquer les micro déchirures qui seront le point de départ de l’adaptation musculaire à l’effort. S’entrainer sur un muscle qui n’a pas encore récupérer c’est risquer de compromettre la croissance et accentuer le risque de blessures plus profondes.

Stimulez vos muscles mais ecoutez aussi les signaux que celui vous envoie pour ne pas hypothèquer vos chances d’atteindre votre objectif.