Publié le 28/12/2013

  • Les blessures en musculation

Les risques de blessures

Comment éviter de se blesser en musculation ?

 

            La pratique d'un sport quel qu'il soit impose des contraintes au corps et crée des tensions auxquelles il doit s'adapter. Notre corps n'étant pas une machine, il arrive parfois que nous soyons trop exigeant et que les contraintes que nous lui imposons soit trop fortes. C'est dans ces conditions que le risque de blessures survient. Il existe deux types de blessures. Les blessures touchant les muscles et les blessures affectant les ligaments et tendons. Ces dernières sont sensiblement liées au problèmes articulaires.

 

 

Les blessures musculaires 

Echelle de gravité des blessures :

            - Les contractures sont dues à un effort intense, un certain nombre de fibres musculaires ne reprennent pas leur place initiale après la contraction et restent en position contractées. Ceci provoque un point douloureux à un endroit précis du muscle. Bien souvent il suffit de détendre le muscle à l'aide de massages associés à l'application d'une source de chaleur pour résorber la contracture.

 

          - L'élongation est une lésion d'un nombre de fibres musculaires variables due à un étirement trop prononcé de celles ci. Pour réparer ce type de blessure les repos du muscle lésé est nécessaire afin que les fibres musculaires touchées reprennent leur longueur initiale.

 

           - Le claquage est le déchirement de fibres musculaires soumisent à un effort violent et supérieur à la capacité de résistance de celles ci. Ce type de blessure est relativement grave et nécessite un arrêt total du travail du muscle touché pendant plusieurs semaines. Il est bien souvent accompagné d'un traitement à base d'antalgiques et d'anti inflammatoires.

 

           - La déchirure est la plus importante des blessures musculaires. C'est un déchirement d'un nombre important de fibres musculaires mais aussi de l'enveloppe ( aponévrose) qui entoure celles ci. Cela se traduit par un trou dans le muscle touché ainsi qu'un épanchement important de sang. La mise au repos totale pour plusieurs semaines à plusieurs mois et nécessaire ainsi qu'un traitement approprié. Il peut être nécessaire d'avoir recours à la chirurgie pour réparer le muscle touché. Le muscle peut par la suite ne jamais retrouver sa capacité d'avant la blessure.

 

Les mouvements les plus risqués

            Certains mouvements sont plus propices que d'autres à provoquer des blessures car ils créent des tensions et des contraintes très importantes sur les articulations.

Le squat est très souvent responsable de blessures sur la zone basse du dos ( les lombaires) et sur les genoux lorsque la flexion dépasse les 90°.

          - Le soulève de terre vient imposer aux lombaires une tension énorme si le mouvement n'est pas réalisé dans les règles de sécurités.

           - Les développés couché barre et développe nuque imposent un stress énorme sur dans ligaments des épaules situés dans la zone postérieure de celles ci et que l'on appelle la coiffe des rotateurs. Ils permettent la stabilité des deltoïdes mais la pression qu'exerce ces mouvements sur ces ligaments provoque des ruptures de ces ligaments.

           - Le rowing barre est un peu à l'image du soulève de terre responsable de blessures lombaires car l'inclinaison du buste et le fait d'avoir une charge à bout de bras créé des tension énorme sur l'articulation mais aussi sur les muscles du bas du dos.

Prévention des blessures

            Même si le risque zéro n'existe pas il y a la possibilité de limiter les risques de blessures en prenant quelques précautions et en respectant quelques principes.

 

            Premièrement  il est important de bien s'échauffer. En effet un échauffement minutieux de l'ensemble du corps et ensuite en insistant sur le groupe musculaire et les articulations qui vont être sollicités durant l'entraînement.

 

            Pendant la séance bien s'hydrater car la déshydratation amène des des dis fonctionnement dans la contraction musculaire et donc augmente le risque de crampes, de claquages et de déchirures musculaires. De plus les tendinites sont susceptible d'apparaître plus facilement lorsqu'il y a déshydratation.

 

            Le choix des charges est un facteur de risque. Des charges trop importantes par rapport à ce que l'on est capable de maîtriser vont augmenter le risque de lésions musculaires et tendineuses.

 

            Enfin les étirements de fin de séances permettent aux muscles de reprendre leur longueur initiale et leur élasticité. Le muscle par l'intermédiaire des entraînements devient plus fort et moins élastique, les tendons eux ne gagnent pas en force et donc plus le muscle est fort et plus il impose de contrainte au tendon.

 

            Un bon renforcement abdos-lombaires permettra un meilleur grainage et limitera les blessures de la zone lombaire car celle ci sera plus rigide durant l'effort et donc plus stabilisée.

 

Vous voilà maintenant armé pour éviter au maximum le risque de blessure et pouvoir ainsi pratiquer votre sport favori avec le plus de sécurité possible. Écoutez les signaux que vous envoie votre corps et vous progresserez sans vous blesser!

 

                                                                      Alexandre Carpentier "Athlète Mega Gear"

Editeur MegaGear