Publié le 21/03/2017

  • Vitesse d'exécution en musculation

La vitesse d'exécution des répétitions 

L'entraînement aux poids revêt divers paramètres qui vont lorsqu'ils sont pris en compte avoir un impact sur la qualité de la séance et sur le résultat final.

En effet en fonction de votre objectif de départ, vous n'allez pas travailler de la même manière, vous n'allez pas utiliser la même gamme de mouvements ( base ou isolation), la même nombres de séries et de répétition par séries, les temps de récupération et bien d'autres encore tel que l'alimentation...

Différentes vitesses pour différents objectifs ?

Dans cet article nous allons nous attarder sur la vitesse d'exécution des mouvements. En effet, celle ci aura un impact différent sur le muscle travaillé et sera adaptée en fonction de l'objectif de la séance.

La vitesse d'exécution des mouvements ne sera en effet pas la même que l'on travaille pour la force d'un muscle ou pour le volume. Plus on va vouloir stimuler en profondeur un muscle afin de travailler jusqu 'à l'épuisement de celui ci plus la durée de mise sous tension devra être prolongée.

Au contraire pour travailler la force, il est nécessaire de recruter le plus grand nombre de fibres rapides dans un laps de temps très court et donc le pratiquant va tenter de déplacer la charge le plus vite possible.

fast rep VS slow rep en anglais

Vitesse pour la masse et le volume

Lorsque l'on a pour objectif de développer son volume musculaire ou la masse, la stimulation va devoir se faire sur un laps de temps relativement long et sur l'ensemble du parcours de la charge. Par conséquent, le pratiquant va ralentir la phase excentrique ( phase de contrôle, le moment où le muscle retient le poids) de sorte que cette phase représente les 2/3 du mouvement contre 1/3 pour la phase concentrique ( phase de contraction du muscle). En d'autre terme, il est important de ralentir la phase de contrôle de la charge afin de stimuler au maximum le muscle sur l'ensemble du parcours.

Plus longtemps le muscle sera mis sous tension et plus ce dernier sera stressé et devra donc s'adapter en force et en volume.

Vitesse pour la force

Lorsque le travaille est plus ciblé sur la force, la vitesse de déplacement peut être identique en phase concentrique comme en phase excentrique car le but est d'activer un maximum de fibres blanches dites à contraction rapide et de travailler l'influx nerveux. Ce n'est donc pas le temps que la charge va « peser sur le muscle » qui est important mais la capacité de ce muscle à se contracter qui est importante.

Lorsque l'on souhaite travailler un groupe musculaire dans une recherche de puissance, on va associer la force et la vitesse d'exécution. En effet la puissance est égale au produit de la force*la vitesse. Le but va donc être de déplacer une charge, la plus lourde possible et le plus vite possible.

Conseils de coach

Comme vous avez pu le constater, il n'y a pas que la charge utilisée ou le nombre de répétitions qui doivent être pris en compte lors de vos séances.

La vitesse d'exécution va avoir un impact sur la stimulation soumise aux muscles et va être adaptée afin de répondre aux objectifs du moment: travail de la force, de la puissance ou stimulation pour le volume musculaire.

Etablissez vos stratégies d'entraînement en prenant en compte tous les paramètres et progressez.

Produits en rapport avec cet article