Publié le 10/02/2021

  • 3 erreurs à éviter pour mieux développer ses pectoraux

3 erreurs à éviter pour mieux développer ses pectoraux

Plusieurs erreurs peuvent nuire au bon recrutement de cette zone musculaire.

Voici 3 erreurs à éviter pour mieux développer ses pectoraux.

1 - Pas assez d’exercices avec haltères

« Hé mec, tu pousses combien au développé couché ? », tout pratiquant a déjà dû répondre à cette question au moins une fois dans sa vie. Tout simplement car le développé couché (classique, avec barre) est sans doute l’exercice de référence en matière de musculation, il est synonyme de puissance, c’est un exercice de base qui offre bien souvent des résultats. 

Mais le développé couché à la barre n'est pas l’exercice à absolument privilégier lors de vos séances de pectoraux ! Vous pouvez et vous devez varier, vous pouvez par exemple débuter votre séance par du développé incliné, en utilisant une barre mais aussi et surtout des haltères.

En effets si vous avez du mal à développer vos pectoraux, les haltères sont habituellement plus avantageuses pour de nombreux pratiquants, notamment car elles offrent un mouvement bien plus convergent qu’avec une simple barre ou que sur une machine guidée, entre autres.

 

2 - Pas assez de développé incliné

Les retards aux niveaux des pectoraux les plus fréquents se situent généralement au niveau du faisceau supérieur (claviculaire), donc le haut des pectoraux. C’est cette zone musculaire qui permet aux athlètes de donner du galbe à leur poitrine.

Alors plutôt que de démarrer toutes vos séances par du développé couché, essayez de varier et de programmer des exercices de développé incliné. Certains bodybuilder's n’utilisent que très peu de développé couché, voire pas du tout, préférant favoriser le développé couché incliné (avec barre ou haltères).

Attention tout de même à ne pas négliger le bas des pectoraux (faisceau inférieur), les dips (buste penché) et le développé couché décliné sont de bons exemples afin de cibler cette zone musculaire.

 

3 - Vous en faites de trop

Les pectoraux sont certes de gros muscles, mais ce n’est pas pour autant qu’il faille les surentraîner !

Et c’est le problème de nombreux pratiquants … combien vont à la salle de sport et font du développé couché à la barre, puis aux haltères, des écartés, des dips, des pompes, du pec-deck et tout cela en une seule séance ? Personne ne devrait faire cela ! Vous allez inutilement surcharger vos pectoraux, votre entrainement sera contre-productif et ce même si vous pensez l’inverse.

Si vous êtes dans ce cas et que vous n’avez pas de résultats, il y a quelque chose à changer. Limitez votre séance de pectoraux à 4 exercices au maximum : débutez votre séance par des exercices poly-articulaires, et terminez avec des exercices d’isolations, en pensant à bien solliciter chaque faisceau des pectoraux.

Auteur Alexandre CARPENTIER

Champion de Bodybuilding N.A.C 2012

Alexandre partage son expérience de la musculation avec les lecteurs du blog MegaGear