Publié le 23/02/2021

  • Rattraper un point faible en musculation

Rattraper un point faible en Musculation

Rattraper un point faible n'est pas si facile que ça. Beaucoup s’y sont essayés, peu ont réussi. Mais attention, si vous avez des points faibles, c'est forcément que vous avez des points forts, tout est relatif ! Les points faibles se manifestent assez tôt dans la vie d'un pratiquant de musculation, cela peut-être génétique. Même s’il est peu probable de transformer un point faible en point fort, on peut tout de même tenter de rééquilibrer un peu son physique. Naturellement, nos muscles ne sont ni parfaitement symétriques, ni très harmonieux. Notre bras gauche ne mesure pas la même taille que notre bras droit et nos cuisses se développent mieux que notre torse ou vise versa.

Un véritable point faible se caractérise selon deux critères :

  • Il se développe moins facilement que la moyenne de nos muscles

  • En cas de régime hypocalorique, c’est le muscle qui perd le plus de masse

​Afin de pallier à ce double problème, il faut tout d'abord commencer par bien déterminer les réels point faibles, pour ensuite fournir une réponse ciblée.

Adoptez les bonnes techniques d'entraînements

En musculation, la priorité n'est pas la charge, mais la sensation musculaire. Contrairement aux points faibles, vous avez sans doute remarqué que vos points forts réagissent bien à l'entraînement. Congestion et fatigue musculaire font que vous ressentez de fortes sensations, donc vous ressentez mieux le travail. Il faut qu'il en soit de même avec les points faibles.

Appliquez-vous afin d'effectuer des séries moins lourdes, mais d'avoir la technique d'exécution la plus parfaite possible. Concentrez-vous au maximum afin de ressentir la zone travaillée, avec un rythme d'exécution plutôt lent et une tension continue. Retenez bien la charge lors de la phase excentrique, explosez lors de la phase concentrique ! Afin de mieux ressentir le muscle travaillé, vous pouvez également commencer votre séance d'entraînement par un exercice d'isolation, c'est la technique de la pré-fatigue (on en parle ici), une technique d'intensification bien souvent conseillé pour mieux ressentir un muscle qui réagit mal à l'entraînement.

Attention toutefois à ne pas trop en faire, ne vous focalisez par expressément sur un muscle en particulier, vous risqueriez de vous sur-entraîner ! Trouvez le bon compromis, réduisez quelque peu l'entraînement d'un point fort, et augmentez celui d'un point faible. C'est également une question de proportions, plus vos points forts se développeront rapidement, et plus vos points faibles auront l'air en retard !

 

Le repos : une importance capitale

En effet, du repos est primordiale dans la récupération et le phénomène de construction des muscles, cela vaut pour tous les muscles. Notre conseil serait donc d’attribuer un petit plus de repos à vos muscles en retard les jours qui suivent leur entraînement. Si vous avez un point fort, levé le pied sur ces trainings, et concentrez-vous sur les points faibles, ainsi ils auront plus d’énergie pour leur évolution !

 

Essayez la technique des "100 répétitions"

Le but de cette technique est d’augmenter les capacités d’oxydations des muscles sollicités. C’est-à-dire aider à oxyder les graisses ! Tous les pratiquants de musculation sont habitués à s’entraîner sur des séries courtes avec des charges lourdes, ce qui a pour conséquence que leur organisme utilise facilement le glycogène sanguin, un peu moins les graisses.

La technique des « 100 répétitions » consiste à stimuler notre capacité à brûler les graisses. Mais pas seulement, en effectuant des séries aussi longues, nous allons booster notre capacité à affluer le sang dans les muscles sollicités, déclenchant par la même occasion une meilleure congestion, donc l’apport de nutriments, et hormones.

Cependant, cette technique ne s’appliquera que sur des exercices basiques et seront effectué avec une charge légère. Pour la mettre en pratique : lorsque vous travaillerez sur un groupe musculaire défini, effectuez quelques séries de 100 répétitions sur votre point faible, mais sans en abuser !

Auteur Alexandre CARPENTIER

Champion de Bodybuilding N.A.C 2012

Alexandre partage son expérience de la musculation avec les lecteurs du blog MegaGear